Le capteur MQHTAN

Le capteur MQHTAN.01, est un capteur de niveau et de qualité d'urée destiné aux réservoirs des véhicules terrestres à moteur.

Le capteur MQHTAN.02 est un capteur de niveau d'eau destiné à l'industrie.

Application dans l'industrie automobile

La préoccupation contemporaine de préserver l'environnement en réduisant l'empreinte des activités humaines a conduit à réglementer les émissions de dioxyde de carbone (CO2), produits notamment par les moteurs à essence, grâce aux pots catalytiques.

Il s'est avéré par la suite que les oxydes d'azotes (NOx), émis en majeure partie par les moteurs Diesel, présentaient des risques pour la santé humaine. Le dioxyde d'azote en particulier est 40 fois plus toxique que le monoxyde de carbone, irrite les bronches et réduit le pouvoir oxygénateur du sang. C'est par ailleurs un redoutable polluant atmosphérique, car ce gaz à effet de serre se transforme en acide nitrique dans l'atmosphère et est un précurseur de l'ozone.

Ces constats ont amené les pays industrialisés à légiférer sur les émissions d'oxydes d'azote (Etats-Unis, Japon, et bien sûr Europe avec la norme Euro VI). Les BRICS suivent également ce mouvement.

Le capteur MQHTAN.01 est conçu pour les réservoirs d'urée des systèmes SCR (Selective Catalytic Reduction) des véhicules terrestres équipés de moteurs diesel, sur ou hors route. Il peut également être utilisé dans des avions ou des bateaux. Sa longueur spécifique à l'application lui permet d'être utilisé dans des réservoirs de tailles différentes sans perte de précision absolue. Son faible prix de revient en fait un atout pour la conquête des marchés émergents.

Schéma d'un pot catalytique équipé d'un SCR
Légende

HC : hydrocarbures intacts ou partiellement brûlés

CO/CO2 : monoxyde/dioxyde de carbone

NOx : oxyde d’azote

DEF : Fluide pour échappement diesel (Ad-Blue®)

DOC : Catalyseur d’Oxydation Diesel

DPF : Filtre à Particules pour Diesel

SCR : Réduction Catalytique Sélective

ECU : Calculateur de Bord

Application dans les procédés industriels

Les procédés des industries agroalimentaire et pharmaceutique, ainsi que les appareils de climatisation, peuvent nécessiter la mesure du niveau de liquide dans une cuve. Le capteur de niveau SPSI ne requiert pas de calibration et peut donc être utilisé successivement dans tous liquides à faible permittivité, dans des cuves de profondeur variable jusqu'à 700 mm. Il n'utilise pas la paroi de la cuve comme électrode et sa précision de mesure ne dépend donc pas de la largeur ni du diamètre de la cuve. Il est en revanche adapté à des mesures volumétriques (barème) et à la détection de niveaux (commutation). Peu sensible à la température (fonctionnement de - 40 °C à + 60°C) et à la pression, sa mesure est indépendante de la nature du ciel gazeux. Elle n'est pas non plus perturbée par des bulles dans le liquide ou de la mousse à sa surface.